ribouldingue

blog communautaire de mamans comme moi.

17 déc. 08

Sélection en Technicolor

Le ciel se plombe de gris, la nuit noire tombe trop tôt, c’est le moment de se plonger dans des pages en Technicolor (pleines de choux, vous allez voir !).

petit_chouDès le berceau, on a le droit d’en avoir pleins les mirettes (plein les doigts aussi et même plein la bouche) avec « Bonjour petit chou, bonne nuit mon amour » de Michel Piquemal et Géraldine Cosneau (Hatier- 18,50 euros). Un livre tissu en accordéon (qui peut aussi faire un très joli décor de chambre de bébé) relatant le lever d’un côté et le coucher de l’autre avec des personnages mignons tout plein, des mini-doudous poilus, des petites choses à scratcher et déscratcher (et encore, et encore…), des motifs chaleureux… Non, vraiment , il n’y a vraiment pas d’âge pour se réchauffer les yeux.




valisetteLa déferlante colorée continue avec « Il était une fois » (Hachette Jeunesse – 15,90 euros). Un amour  de valisette en carton remplie de 5 petits contes (l’occasion de revisiter ses classiques) : le Chaperon, les Cochons, Boucle d’or, Blanche-neige et les Chevreaux, ils sont tous là (c’est que ça a de la contenance une valisette !) illustrés entre autre par Nathalie Choux. Personnellement, je trouve que cela fait un cadeau épatant (et je ne dis pas ça parce que je collectionne les valises en carton !).




mammouthsDu chou-Choux en veux-tu en voilà : "Les mammouths, les ogres, les extraterrestres et ma petite sœur", c'est un titre à rallonge, un petit mammouth bien curieux, des questionnements pour savoir si les personnage de livres existent déjà avant de naître sous la plume du dessinateur (le problème de l'œuf et de la poule revisité), des pages thématiques grouillantes (ça grouille de lapins, de grenouilles, d'oiseaux, de moutons, d'escargots...), une mobylette polymorphe, bref, on s'interroge et on en prend plein les mirettes.
"Les mammouths, les ogres, les extraterrestres et ma petite sœur" d'Alex Cousseau et Nathalie Choux - Editions Sarbacane (14,90 euros).



celestinUne petite douceur colorée, sucrée et délicieusement rétro pour le dessert.  L’histoire de cette petite souris qui vit dans un épicerie est surtout l’occasion de découvrir avec gourmandise un monde d’emballages surannés à la manière d’un Shinzi Katoh. Un livre qui sent bon les vieux papiers alors même qu’il est tout neuf et qui fait chou au cœur (celui-là, il est tordu, j’avoue :-).
« Le magasin de Célestin » de Junzo Terada – Didier jeunesse – 12,90 euros.

Bonne(s) lecture(s) !

Posté par tonyktl à 13:44 - librairie - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire