ribouldingue

ribouldingue

blog communautaire de mamans comme moi.

28 déc. 08

Histoires enchantées

Skeeter (Adam Sandler) est homme à tout faire dans un grand hôtel. Il rêve de responsabilités plus nobles mais le directeur l'ignore. Un jour, sa soeur aînée lui confie la garde de ses deux enfants pendant une semaine. Chaque soir, au moment du coucher, il leur invente des histoires fabuleuses qui les projettent dans la Grèce antique, l'Amérique des cow-boys et des indiens ou au Moyen-Âge... Dès le lendemain, il se rend compte que des inventions de ses histoires deviennent réalité. Aurait-il trouvé le moyen d'exaucer tous ses désirs?
LE film de Noël de Disney. La recette et les ingredients ne sont pas nouveaux. Le film célèbre le pouvoir et l'importance de l'imaginaire, fait gagner les gentils, punit les méchants, permet au héros de rencontrer la femme de sa vie, et nous rappelle que l'argent ne fait pas le bonheur... Certes,  elles ne révolutionnent pas le cinéma, mais ces Histoires enchantées sont d'une qualité tout à fait honnête. Et si je me fie aux éclats de rires de Noah durant tout le film, je ne peux que le conseiller aux moins de 10 ans.
Histoires enchantees. Sortie le 24 decembre. 1h49.


Posté par pivoinerose à 20:42 - cinéma - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 déc. 08

l'édito

Rouge aux joues, rouge à lèvres, ballon rouge et red carpet.... ribouldingue renaît en blog. Parce que les mamans comme moi, on ne peut pas les empêcher de bavasser! La riboulteam s'est fait saucissonner par un fil rouge! Et pendant un mois environ nous déposerons ici et là des touches de pourpre sur ce blog à 26 mains...jusqu'au prochain thème que nous aurons choisi de décortiquer ensemble.

Ce mois-ci vous retrouverez pêle-mêle les bricolages du mercredi de la marmotte, le panier de notre libraire Ktl, les ratures de la grenouille, les histoires du soir de madame L., le goût exquis de Deedeen qui a repris à sa charge les silhouettes mode, les crash test et Julie qui continue de papoter avec ce que la blogosphère compte de créatrices les plus talentueuses. Vous verrez, il y a de nouvelles recrues aussi.
Vous connaissez toutes les tartines de Sidonie, et bien Audrey, l'auteur(e) de ce blog parigot nous a rejointes et grâce à elle vous aurez dorénavant de joyeux compte-rendus d'avant-premières et quelques papotages "pipoles" aussi (et pour cette première fois, elle nous a gâtées, je ne vous dis que ça!!).
Autre petite nouvelle chez les ribouldinguettes: Sandra de chez Rouge Cerise qui a mis à notre service ses aiguilles!!! Nos marmots vont avoir chaud aux oreilles.
Et puis il y a une toute toute petite nouvelle surtout, c'est Madeleine! le bébé de Clemfraiche qui reviendra parmi nous la prochaine fois.
Toutes les contributions ne sont pas encore arrivées alors nous vous conseillons de vous abonner aux fils d'actualités de ce blog et/ou à la newsletter.

Passons au crible ce que le rouge de décembre nous évoque: chaperon, vin chaud, bout du nez,  musique tzigane, nez de clown...
et   rouge colère devant ces familles qui coulent dans la froide eau de la précarité, et qui ne sont pas près d'en voir la fin, devant les écoles posées sur un fil, etc...  carton rouge de la part de mamans comme moi, qui se sentent bien heureuses de pouvoir céder à la blogfrivolité et s'en régalent, mais qui aimeraient aussi que ce moment de Noël, tout rouge et plein de paillettes, soit un moment de Paix, d'égalité et de fraternité.
Joyeux Noël à toutes et tous!

Posté par ribouldinguette à 15:20 - édito - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

François Begaudeau

* Je dis rouge, vous pensez…

Que c'est ma couleur préférée.
Je pense au film Le dernier maquis, un chef d'œuvre, où la couleur rouge est très présente.
Je pense au communisme. Bien que n'étant plus communiste, je reste marqué à vie  par cette pensée qui n'est pas autant de la "merde" qu'on le dit.
Je pense à la fraise. Bien que n'ayant jamais été enceinte, j'adore.

Posté par pivoinerose à 15:15 - les pipoleries de sidonie - Commentaires [0] - Permalien [#]

tricoti-tricota...

Très facile à réaliser car tricoté à plat et tout à l'endroit, doux et chaud grâce à l'alpaga tricoté en double, voici un petit bonnet idéal pour toutes celles qui apprennent à manier les aiguilles. Pas le temps d'être découragée, car c'est promis, en quelques heures,vous l'aurez terminé!

bonnet_tout_doux_tout_beau_tout_chaud

FOURNITURES:

-aiguilles 4mm

-alpaga Drops (tricoté en double), 1 (2 : 2) pelote(s)

-1 arrête mailles

TENSION:

Avec des aiguilles 4mm et l'alpaga tricoté en double, l'échantillon est de 22 mailles et 48 rangs pour un carré de 10cm de côté au point mousse.

TAILLES:

3-6 mois (37cm de tour de tête env.) : 6-12 mois (40cm) : 1-2 ans (44cm)

REALISATION:

Les oreilles (en tricoter deux identiques) :

Avec les aiguilles 4mm, monter 5 mailles.

Rg 1 : 1 m. glissée, puis tricoter à l'endroit jusqu'à la fin du rang

Rg 2 : 1 m. glissée, 1 augmentation dans la m. suivante, à l'endroit jusqu'aux 2 dernières mailles, 1 augmentation dans la maille suivante, 1 m. à l'endroit = 7 mailles sur l'aiguille.

Répéter ces 2 rangs jusqu'à obtenir 13 mailles sur l'aiguille.

Tricoter droit (sans plus augmenter) pendant 2cm (2cm : 2,5cm).

Laisser les oreilles en attente sur un arrête-mailles.

 

Le bonnet :

Avec les aiguilles 4mm, monter 12 (14 : 18) mailles.

Tricoter à la suite les 13 mailles de la première oreille laissée en attente.

Monter 31 (33 : 35) mailles.

Tricoter à la suite les 13 mailles de la seconde oreille laissée en attente.

Monter 12 (14 : 18) mailles = 81 (87 : 97) mailles sur l'aiguille.

Tricoter au point mousse pendant 10 (11 : 12)cm. Glisser la première maille de chaque rang n'est pas indispensable, mais cela permet d'obtenir une lisière bien nette qui facilitera la couture en fin d'ouvrage.

 

La mise en forme :

Après 10(11 : 12)cm, répartir équitablement 3 diminutions pour la taille 3-6 mois, 2 diminutions pour la taille 6-12mois et 2 augmentations pour la taille 1-2 ans = 78(85 : 99) mailles sur l'aiguille.

Rg suivant : 1 m. endroit, (2 m. ensemble, 5 m. endroit) 11 (12 : 14) fois = 67 (73 : 85) mailles sur l'aiguille.

Tricoter 3 rangs à l'endroit.

Rg suivant : 1 m. endroit, (2 m. ensemble, 4 m. endroit) 11 (12 : 14) fois = 56 (61 : 71) mailles sur l'aiguille.

Tricoter 3 rangs à l'endroit.

Rg suivant : 1 m. endroit, (2 m. ensemble, 3 m. endroit) 11 (12 : 14) fois = 45 (49 : 57) mailles sur l'aiguille.

Tricoter 3 rangs à l'endroit.

Rg suivant : 1 m. endroit, (2 m. ensemble, 2 m. endroit) 11 (12 : 14) fois = 34 (37 : 43) mailles sur l'aiguille.

Tricoter 3 rangs à l'endroit.

Rg suivant : 1 m. endroit, (2 m. ensemble, 1 m. endroit) 11 (12 : 14) fois = 23 (25 : 29) mailles sur l'aiguille.

Tricoter 3 rangs à l'endroit.

Rg suivant : 1 m. endroit, (2 m. ensemble) 11 (12 : 14) fois = 12 (13 : 15) mailles sur l'aiguille.

Tricoter 6 rangs à l'endroit (NOTE : si vous ne souhaitez pas tricoter la petite "excroissance" au sommet du bonnet, vous pouvez zapper ces 6 rangs et passer directement aux dernières diminutions).

Rg suivant : pour les tailles 6-12mois et 1-2 ans uniquement tricotez 1 m. endroit, puis pour toutes les tailles faire 6 (6 : 7) diminutions en tricotant 2 m. ensemble = 6 (7 : 8) sur l'aiguille.

Arrêter les mailles restantes en passant le fil dans chacune d'elles.

Rentrer et sécuriser les fils.

Coudre l'arrière du bonnet (je recommande une couture au crochet en mailles serrées, très nette, très discrète et surtout très rapide, 1 minute 30 montre en main!)

Mettre le bonnet légèrement en forme si besoin, essayer sur le(la) destinataire et admirer!

Puis choisir une autre couleur d'alpaga et recommencer…

crachtestmam_

 

 

 

Posté par ribouldinguette à 10:58 - bidouille, tricot, couture and co... - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

Lutins malins

Il fait froid, il fait gris, et tes lutins s'ennuient, chère lectrice? Et tu contemples ces petites merveilles, juste là, sur ton écran. Bonne nouvelle, tu peux, enfin plutôt, ils peuvent le faire!

pantin_1_v2

Pour cela, il nous faut:

*1 photo imprimée en noir et blanc, et en double exemplaire (si possible sur bristol)

*Une paire de ciseaux

*Un bâton de colle

*Du papier bristol

*Une feuille de papier rouge

*Un crayon de papier

*Une grosse aiguille de couture

*Du fil rouge

*Un petit pompon blanc, ou une boule de coton

*Une perle rouge

*Des attaches parisiennes

Ensuite, procédons par étapes:

1/Prendre une photo de l'enfant, si possible bras et jambes écartés. (Là, tu te dis "trop facile, je vais m'en sortir". Détrompes-toi, ce n'est pas si simple!).

photo_1 photo_2

2/Imprimer la photo en Noir et Blanc, en 2 exemplaires (de préférence sur bristol, si l'imprimante le permet. Cela dispensera des étapes 5 et 7).

3/Avec le crayon de papier, cerner les jambes et les bras, en dépassant sur le buste, comme sur la photo ci-dessous. Faire de même pour le buste sur la 2e photo.

step_3_v2

4/Découper les bras, les jambes, et le buste. (attention, les petits bricoleurs ont de sérieux penchants pour la décapitation!).

step_4__1__v2 step_4__2__v2

5/Coller sur le bristol. (oui, oui, la table va être collante, les doigts de ton chérubin aussi, et pour autant il n'y aura pas assez de colle sur ce qu'il fallait coller).

step_5_v2

6/Dessiner un petit triangle sur le papier rouge et le découper. Découper une petite bande blanche dans le bristol, puis la coller sur le bas du chapeau. Coller ensuite le petit pompon blanc en haut du chapeau. (le pompon a la facheuse manie de rester collé sur les doigts, et non sur le petit chapeau).

step_6__1__v2  step_6__2__v2  step_6__3__v2

7/Découper le corps collé sur le bristol.

step_7_v2

8/Reconstituer le corps, puis trouer au niveau des épaules et des cuisses, à l'aide de l'aiguille. Mettre les attaches parisiennes. (Les petits trous doivent être faits par un adulte).

step_8__1__v2 step_8__2__v2

9/Enfiler le fil dans la grosse aiguille, et relier les 2 bras, nouer. Faire de même pour les jambes. Prendre un fil de 20/30cm, y enfiler la perle. Nouer un bout au fil des bras, et l'autre à celui reliant les jambes. (Ici aussi, un adulte doit prendre cette étape en cahrge...).

step_9__1__v2  step_9__2__v2

10/ C'est presque fini, il ne reste plus qu'à coller le bonnet rouge.

action_1_v2  action_2_v2

Posté par marmotte007 à 01:13 - bricolage avec les enfants - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

18 déc. 08

Yael Naim & David Donatien

* Si je dis "rouge", vous pensez à…
Yael Naim : Le petit chaperon rouge, les boutons de mon orgue et …la pastèque : j'adore les fruits rouges!
David Donatien : C'est une couleur que j'adore. Elle m'évoque le sang et le communisme. J'ai un ami qui a peint les murs de son studio en rouge et bizarrement, c'est très apaisant.

*Avez-vous des objets rouges ?
Yael Naim : beaucoup. Un ukulélé, mon tapis, une guitare, une lampe…
David Donatien : un caleçon rouge!

IMG_7194

Posté par pivoinerose à 22:13 - les pipoleries de sidonie - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Anis

IMG_7040

*Je dis rouge, vous pensez...? Cocos! Mes parents étaient trotskistes et il y a toujours eu à la maison l'œuvre de Trotsky, Marx. Et j'ai toujours aimé la fête de Lutte Ouvrière. Beaucoup plus que celle de l'Huma. Le rouge c'est aussi la sauce tomate. Je ne l'achète jamais en bocal, je la cuisine moi même : quatre tomates, de l'ail, de l'oignon, du sel, du poivre et une pincée de sucre. Hyper rapide et délicieux!

*Des objets rouges chez vous? Ma centrifugeuse. J'adore me faire des jus de fruits frais. Et mon grille pain!

Posté par pivoinerose à 21:27 - les pipoleries de sidonie - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Thomas Fersen

*Je dis "rouge" vous pensez… ?
Au communisme. Et en particulier à un chat rouge communiste héros d'un disque. Il partait de la ferme de ses parents avec son baluchon pour aller soutenir les piquets de grève. Et l'auteur est américain!

*Des objets rouges chez vous ?
Une drôle de guitare qui ressemble à un violon et que j'ai achetée au Canada. Et la chaise haute de mon fils que mes parents m'ont donnée et que je dois réparer.

*Des vêtements rouges?
Dans la famille, lorsque j'étais petit, on appelait les pulls rouges des "pulls de fou"...Cela m'est resté!

IMG_7827

Posté par pivoinerose à 21:24 - les pipoleries de sidonie - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Alain Chabat

*Si je vous dis "rouge", vous pensez....
Aux Indiens! et ensuite à la montera du torero.

* Avez-vous des objets rouges chez vous, des vêtements…?
Non, très peu. Et pourtant, c'est une couleur que j'aime bien. Je n'aimerais pas d'une chambre rouge. En tout cas,pas pour dormir…(rires). Je n'ai pas de voiture rouge. D'ailleurs, je n'ai pas de voiture. Mais si j'en avais une, elle ne serait pas rouge.

Posté par pivoinerose à 21:12 - les pipoleries de sidonie - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Les enfants de Timpelbach

Il était une fois, en 1937, un petit garçon atteint de scarlatine. Son papa, Henri Winterfeld, invente alors une histoire qu'il lui déroule chaque soir… L'histoire devient un roman. De nombreuses années plus tard, Nicolas Bary se passionne pour ce livre. Et grandit avec le désir de l'adapter un jour au cinéma. À 28 ans, il vient de réaliser son rêve de gosse. Et son film va émerveiller les nôtres.

Dans un joli village, les enfants font tellement de bêtises que les adultes décident de leur causer la frousse de leur vie. Un matin, au réveil, les gamins de Timpelbach découvrent que leurs parents ont déserté les lieux. En leur assurant, dans une lettre, que leur départ est définitif. En réalité, ils prévoient d'être de retour le soir même. Sauf qu'ils s'égarent hors des frontières du pays et qu'ils sont fait prisonniers par un terrible général… Au village, la vie des enfants s'organise et deux bandes s'affrontent. D'un côté les "gentils" menés par l'intrépide Marianne et le très vif Manfred. De l'autre, un groupe de terreurs dirigés par Oscar le Rouge et Willy Hak.
Si l'idée de départ- des enfants abandonnés par leurs parents et livrés à eux-mêmes- est terrifiante, le film ne suscite aucun sentiment de malaise ou d'angoisse. Vifs, débrouillards, intelligents, en bonne santé, les enfants s'en sortent très bien sans leurs parents et croient dur comme fer à leur retour! Le scenario offre moult rebondissements qui tiennent en haleine les jeunes spectateurs. Mais la réussite de ce film est vraiment visuelle. Les décors sont à tomber par terre, les costumes offrent un régal de chaque instant aux yeux des mamans et le film fourmille de mille inventions géniales qui font briller les yeux des enfants : le canon à pommes de terre, une incroyable machine à écrire, des boules en métal desquelles surgissent des oiseaux mécaniques… C'est comme si Jean-Pierre Jeunet, Tim Burton et Terry Gilliam avaient uni leurs talents et mêlé leurs univers!
Malgré la présence de "pointures" -Carole Bouquet, Gérard Depardieu…- les adultes sont relégués au second plan et le film repose sur le jeu des enfants. Aussi adorables les uns que les autres, leur jeu est d'une justesse stupéfiante. Ce film est un régal de fantaisie, d'imagination et de poésie.
Génial dès 6 ans.
Les enfants de Timpelbach, de Nicolas Bary. Sortie le 17 décembre.

Posté par pivoinerose à 20:51 - cinéma - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :